Adapting the feed, the animal and the feeding techniques to improve the efficiency and sustainability of monogastric livestock production systems
Adapting the feed, the animal and the feeding techniques to improve the efficiency and sustainability of monogastric livestock production systems

La formulation bilinéaire permet de minimiser le coût alimentaire et les rejets en alimentation de précision

Authors: 
Dusart L., Rhoulam Y., Méda B.
Publication date: 
20 March 2019
Full title: 
La formulation bilinéaire permet de minimiser le coût alimentaire et les rejets en alimentation de précision
Publishing information: 
Treizièmes Journées de la Recherche Avicole et Palmipèdes à Foie Gras, Tours, 20 et 21 mars 2019
Abstract: 

En poulet de chair, l’alimentation multiphase, aujourd’hui généralisée sur le terrain, se traduit par des apports nutritionnels constants sur des périodes successives d’une dizaine de jours, alors même que les besoins des animaux évoluent au sein de ces périodes. En résultent alors des excès qui entrainent une augmentation du coût alimentaire et des rejets d’azote et de phosphore dans l’environnement, ou des carences qui limitent les performances. De son côté, l’alimentation de précision propose d’ajuster quotidiennement les apports nutritionnels aux besoins des animaux en croissance. Deux questions se posent alors : comment la mettre en œuvre en production de poulets de chair ? Et quels gains peut-on espérer ? La stratégie évaluée ici consiste à distribuer aux animaux une ration composée de couples de pré-aliments associés en proportions variables quotidiennement afin de reconstituer un aliment complet le plus adapté possible aux besoins des animaux. L’optimisation simultanée de la composition des pré-aliments et de leurs proportions quotidiennes, de façon à minimiser le coût, constitue un problème d’optimisation bilinéaire, résolu à l’aide du solveur Knitro. Les stratégies alimentaires multiphase (croissance, finition, retrait) et alimentation de précision (4 pré-aliments : A, B, C et D) ont été comparées dans le cas de poulets de chair nourris de 10 à 47 jours. Par rapport à la stratégie multiphase, la stratégie d’alimentation de précision utilisant successivement les mélanges A-B, puis B-C, puis CD, permettrait une réduction du coût alimentaire de 5,6 % (moyenne de 4 contextes de prix) et des rejets d’azote et de phosphore de 11,4 % et 11,3 % respectivement. Sachant que les réductions maximales calculées, obtenues pour un aliment complet optimisé par jour (multiphase quotidien), sont de 6,3 %, 12,1 % et 12,1 % en moyenne pour le coût alimentaire, les rejets d’azote et de phosphore respectivement ; la stratégie d’alimentation de précision utilisant 4 pré-aliments s’avèrerait un excellent compromis permettant également de limiter le nombre d’aliments différents à produire et à livrer sur l’élevage. Ces résultats prometteurs devront néanmoins être validés à travers un essai zootechnique avant d’être déployés sur le terrain. 

Bilinear feed formulation enables maximum reduction of feed cost and excretion in precision feeding Multiphase feeding is commonly used in broiler production. Nutritional values of feeds are set for the successive phases of about ten days. Since broilers nutritional requirements vary every day, multiphase feeding may lead to excessive or insufficient nutritional intake and impact performances, feed cost and excretion (nitrogen and phosphorus). On the opposite, precision feeding aims at a dynamic adjustment of nutritional intake to meet daily requirements. Two questions arise: How precision feeding can be implemented in commercial farms? What are the expected gains? The precision feeding strategy assessed here consists in feeding couples of pre-diets mixed each day in variable proportions in order to recreate a complete diet that best meets the daily requirements of the birds. Simultaneous optimisation of pre-diet composition and daily incorporation rates of pre-diets while minimising feed cost is a bilinear optimisation problem solved using Knitro solver. Multiphase feeding (grower, finisher 1, finisher 2) and precision feeding (4 pre-diets A, B, C and D) strategies were compared in the case of broilers fed between 10 to 47 days of age. Compared to multiphase feeding, precision feeding strategy using successively A+B, then B+C, then C+D enables a reduction of feed cost of 5.6% (average of 4 feedstuff prices contexts) and a reduction of nitrogen and phosphorus excretion of 11.4% and 11.3% respectively. Maximal reductions obtained with one diet per day reach 6.3%, 12.1% and 12.1% in average for feed cost, nitrogen and phosphorus excretion respectively. Thus, precision feeding using 4 pre-diets appears to be a great compromise limiting the number of diets to produce and transport. These promising results should however be validated first in experimental conditions before implementing this innovative feeding strategy in commercial farms. 

Media category: 

Stakeholder platform

Do want to take part in Feed-a-Gene? Register on the Stakeholder Platform!
 
or