Adapting the feed, the animal and the feeding techniques to improve the efficiency and sustainability of monogastric livestock production systems
Adapting the feed, the animal and the feeding techniques to improve the efficiency and sustainability of monogastric livestock production systems

Efficacité alimentaire et activité de l’axe corticotrope : comparaison des caractères de production dans des lignées divergentes soumises à un aliment fibreux

Authors: 
Gilbert H., Terenina E., Ruesche J., Gress L., Billon Y., Mormède P., Larzul C.
Publication date: 
5 February 2019
Full title: 
Efficacité alimentaire et activité de l’axe corticotrope : comparaison des caractères de production dans des lignées divergentes soumises à un aliment fibreux
Feed efficiency and HPA axis activity: a comparison of divergent lines fed a fibre diet on production traits
Publishing information: 
51e Journées de la Recherche Porcine, 5-6 février 2019, Paris, France
Abstract: 

Une relation défavorable entre réponse au stress et efficacité alimentaire est souvent mise en avant. Deux lignées divergentes pour l’efficacité alimentaire, et deux lignées divergentes pour la réponse en cortisol plasmatique à une injection d’ACTH, indicateur de l’activité de l’axe corticotrope, ont été testées en parallèle. A 6 semaines d’âge, 48 porcs par lignée ont reçu une injection d’ACTH. Le cortisol plasmatique a été mesuré avant injection, 1 h et 4 h après injection. La vitesse de croissance, l’ingestion, l’efficacité alimentaire, la composition de carcasse et la qualité de la viande ont été enregistrées. La moitié des animaux a reçu un aliment croissance conventionnel (9,7 MJ d’énergie nette (EN) et 160 g de protéines brutes/kg), et l’autre moitié a été soumise à un challenge alimentaire avec un aliment contenant des fibres alimentaires pour diluer l’EN et les acides aminés digestibles dans une proportion de 10%. La réponse à l’ACTH a été légèrement plus forte, et prolongée dans le temps, dans la lignée la plus efficace (P < 0,05). La vitesse de croissance et l’ingéré de la lignée plus efficace soumise à un régime fibreux ont été plus diminués que ceux des porcs moins efficaces (P < 0,06), mais l’avantage d’efficacité alimentaire a été maintenu. D’autre part, la comparaison des lignées « réponse à l’ACTH » ne montre pas de différence pour les caractères de croissance et d’ingestion pendant la période de croissance, quel que soit l’aliment, mais montre une composition corporelle plus maigre des porcs ayant une concentration de cortisol plasmatique plus élevée. Ainsi, contrairement à l’hypothèse initiale, la sélection pour une meilleure efficacité alimentaire n’affecte pas négativement la réponse à l’ACTH, et la diminution de l’activité de l’axe corticotrope n’est pas favorablement corrélée aux performances.
Français

An unfavourable relationship between responses to stress and feed efficiency has been proposed. Parallel trials were run, including divergent lines for residual feed intake and divergent lines for plasma cortisol response 1 h after ACTH injection. At 6 weeks of age, 48 pigs from each of the four lines were injected with ACTH. Plasma cortisol was measured before injection, and 1 h and 4 h later. Growth rate, feed intake, feed efficiency, body composition and meat quality were measured during the growing-finishing period on the same pigs fed either a conventional diet (9.7 MJ net energy (NE) and 160 g crude protein/kg) or a diet with an increased proportion of dietary fibres to dilute NE and digestible amino acids (AA) by 10%. Comparison of the lines selected for feed efficiency showed that the response to ACTH was slightly stronger, and lasted longer, in the more efficient line (P < 0.05). During the feed challenge, the growth rate of the most efficient line decreased more with the diet with lower NE and AA contents than that of the less efficient line (P < 0.06). However, in terms of feed efficiency, the more efficient line remained more efficient. On the other hand, comparison of the 'response to ACTH' lines showed no difference for growth and feed intake during the growth period, but a higher carcass yield and a leaner body composition of animals with higher plasma cortisol after ACTH injection. Thus, the initial hypothesis of a negative association between feed efficiency and the HPA axis activity is not supported.

Media category: 

Stakeholder platform

Do want to take part in Feed-a-Gene? Register on the Stakeholder Platform!
 
or