Adapting the feed, the animal and the feeding techniques to improve the efficiency and sustainability of monogastric livestock production systems
Adapting the feed, the animal and the feeding techniques to improve the efficiency and sustainability of monogastric livestock production systems

Développement d’un outil de prévision des besoins nutritionnels des truies en lactation. Application à l’alimentation de précision

Authors: 
Gauthier R., Guay F., Brossard L., Largouët C., Dourmad J.-Y.
Publication date: 
4 April 2018
Full title: 
Développement d’un outil de prévision des besoins nutritionnels des truies en lactation. Application à l’alimentation de précision
Publishing information: 
Journées d'Animation Scientifique du département Phase (JAS Phase 2018), 4-5 avril 2018, Rennes, France
Abstract: 

Les besoins nutritionnels des truies allaitantes sont très dépendants de la production laitière et varient largement entre les individus alors qu’en élevage un aliment unique est le plus souvent distribué à tout le troupeau. La couverture des besoins est également rendue difficile par une ingestion spontanée limitée, en particulier chez les primipares. Les truies en situation de déficit nutritionnel maintiennent la lactation à partir de leurs réserves corporelles. Cette mobilisation nuit à la croissance de la portée et aux performances de reproduction ultérieures. L’acquisition de données à haut débit sur la truie et son environnement rend possible le développement de systèmes d’alimentation de précision et offre de nouvelles perspectives pour améliorer les performances zootechniques, réduire le coût alimentaire et diminuer les rejets de polluants.Un outil d’aide à la décision à l’échelle de l’individu a été développé sur la base du modèle InraPorc®. Les besoins nutritionnels sont estimés quotidiennement de manière factorielle en tenant compte des besoins d'entretien et de production laitière. La ration à distribuer est obtenue en mélangeant en proportion adéquate deux aliments présentant des valeurs nutritionnelles différentes. L’alimentation de précision est ensuite testée sur une base de données expérimentales en comparaison avec une alimentation standard (AS_R). Dans le cas d’une connaissance parfaite de la consommation des truies (AP_R), l’alimentation de précision a permis de réduire les excès moyens en lysine digestible de 10,89 g/j à 2,73 g/j et les déficits de 5,66 g/j à 2,10 g/j. Dans le même temps, les apports par kilogramme d’aliment ont été réduits de 6,8 % et la couverture des besoins à l’échelle du troupeau a été améliorée. Les résultats obtenus pour le phosphore digestible sont similaires. Dans une autre simulation, les apports ont été déterminés à partir d’une prédiction de la consommation (AP_P). L’amélioration des méthodes de prédiction de l’ingestion par l’utilisation d’un plus grand nombre de données devrait permettre d’approcher en pratique les résultats obtenus par la simulation AP_R. Comme cela a déjà été montré chez le porc en croissance, ce travail confirme le potentiel de l’alimentation de précision pour améliorer la couverture des besoins nutritionnels et réduire les apports à l’échelle du troupeau. Ces résultats doivent être confirmés par des essais en élevage.

Media category: 

Stakeholder platform

Do want to take part in Feed-a-Gene? Register on the Stakeholder Platform!
 
or